Moltifao

PAGE EN COURS DE CONSTRUCTION !
Bien vouloir me faire part de toute erreur, omission et me faire passer les photos de sujets que je n’aurais pas pris ou tout commentaire que vous souhaiteriez voir ajouté (pour l’instant je me concentre sur les photos). Merci par avance de votre attention…

MOLTIFAO

Après avoir passé une semaine dans le Sud nous avons rejoint notre seconde résidence à Moltifao. Ce bourg est à environ 20 km de Corte, légèrement au dessus de la vallée de l’Asco à 400 m d’altitude. Nous sommes aux limites du Parc Naturel Régional de Corse, au pied du Monte Padro et des Aiguilles de Popolasca.

La neige tombée quelques jours auparavant est encore bien présente sur les sommets.

Des eaux claires et vives

Dans le camping E canicce

Medicago minima L.

La Luzerne naine ou Petite Luzerne

Medicago minima

Ses gousses très caractéristiques

Écologie : Lieux secs, rocailleux ou sablonneux, dans presque toute la France. Répartition : Presque toute l’Europe ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.

L’Astragale double-scie ou Bisserule en forme de hache.

Sa gousse très particulière lui ayant donné son nom

Écologie : Lieux secs et arides du Midi : Alpes-Maritimes, Var, Pyrénées-Orientales ; Corse. Répartition : Région méditerranéenne de l’Europe, de l’Asie, de l’Afrique.

Le long de la route et dans les sous-bois, à proximité immédiate du camping E canicce :

Papaver argemone L.

Le Pavot rude ou Pavot Argémone

Écologie : Champs et moissons, clans toute la France.

Le Chêne kermès ou Chêne des garrigues à moins d’une erreur d’identification car il ne semble pas présent en Corse ?

Couleuvre verte et jaune

Réputée pour être rapide et nerveuse, voire agressive, cette belle couleur s’est laissée photographier

Dans un environnement riche en Ciste de toutes sortes, il ne faut pas être étonné de rencontrer son parasite :

Cytinus hypocistis L

La Cytinelle

Écologie Parasite sur les racines des Cistes, dans le Midi et le Sud-Ouest, jusque dans l’Aveyron et la Charente-Inférieure.

Ornithopus compressus L.

Le Pied d’oiseau comprimé

Ornithopus compressus L.

Son nom fait allusion à la forme de ses gousses pendantes ressemblant à une patte d’oiseau

Écologie : Lieux secs et sablonneux du Midi et de l’Ouest, des Basses-Pyrénées aux Alpes-Maritimes, à l’Aveyron, au Loiret, à la Sarthe, au Morbihan ; Corse.

Tuberaria guttata (L.) Fourr.

L’Hélianthème à goutte ou Hélianthème taché, très fréquent dans cette région

Écologie : Terrains sablonneux et siliceux, dans presque toute la France et en Corse.

Après avoir franchi, non sans appréhension, un pont enjambant l’Asco dont le parapet avait été arraché par la fougue d’un chauffeur Corse, nous découvrons une flore non encore vue :

Sideritis romana L.

La Crapaudine de Rome

Écologie : Lieux secs et arides du Midi, jusque dans la Drôme, l’Ardèche ; Charente-Inférieure ; Corse.

Paronychia argentea Lam.

La Paronique argentée

Paronychia argentea Lam.

Écologie Lieux sablonneux de la région méditerranéenne : Roussillon, Languedoc, Provence ; Corse.

Euphorbia characias

L’Euphorbe des Garrigues ou l’Euphorbe des vallons

Euphorbia characias.

Écologie : Lieux secs et arides, dans tout le Midi, jusque dans la Drôme, l’Aveyron, le Tarn-et-Garonne ; Corse. Répartition : Espagne et Portugal, Baléares, Italie, Sicile, Crète ; Maroc.

Urtica pilulifera L.

L’Ortie à pilules

Urtica pilulifera L.

Fleurs monoïques, les mâles en-grappes grêles interrompues rameuses.

Décombres, pied des murs, dans tout le Midi et l’Ouest, Corse. Europe et Asie occidentales et méridionales

Rhagadiolus stellatus (L.) Gaertn.

Le Rhagadiole en étoile

Rhagadiolus stellatus (L.) Gaertn.

Akènes extérieurs arqués très caractéristiques

Ecologie : Champs, bords des haies de la région méditerranéenne et plus au Nord dans : Drôme, Ardèche, Hautes-Alpes, Ariège, Hautes-Pyrénées, Lot-et-Garonne, Tarn, Landes, Charente-Inférieure – Corse. Bassin méditerranéen en Europe et en Afrique.

Stachys glutinosa L.

L’Epiaire poisseuse

Écologie : Côteaux arides des basses montagnes de la Corse. Sardaigne, Caprara. Espèce spéciale à ces îles.

Teucrium marum L.

La Germandrée des chats

Teucrium marum L.

Vue rapprochée sur les calices et corolles velues

Écologie : Côteaux arides de la région méditerranéenne : Var, îles d’Hyères ; Corse. Répartition : Espagne, Baléares, Sardaigne, Italie, Dalmatie.

Allosorus pteridioides (Reichard) Christenh.

Le Cheilanthès de Madère

Allosorus pteridioides

Allosorus pteridioides

Vue rapprochée des pseudo-indusies

Phedimus stellatus (L.) Raf.

L’Orpin pourpre

Phedimus stellatus (L.) Raf.

Carpelles étalés en étoile, ovales-obtus, à style très court

Écologie : Rochers et lieux pierreux de la région méditerranéenne : Var et Alpes-Maritimes ; naturalisé dans la Manche près de Cherbourg ; Corse.

Répartition : Espagne orientale et Portugal, Baléares, Italie, Dalmatie, Grèce, Crète, Iles Ioniennes.

Sedum caespitosum

Le Sedum rougeâtre

Sedum caespitosum

4-5 carpelles, étalés en étoile, lisses et plissés en long, brièvement apiculés par le style long à peine de 12 mm

Ecologie : Lieux secs et arides du Midi : Provence, Languedoc, Roussillon, Aveyron,  Ille-et-Vilaine, à Vitré – Corse.

Plantago bellardii All.

Plantain de Bellardii

Plantago bellardii All.

Gos plan sur l’épi velu

Écologie : Lieux secs et sablonneux du Midi : Roussillon, Languedoc, Provence ; Corse.

Helicodiceros muscivorus (L.f.) Engl

Arum mange-mouches ou Petit Dragon mange-mouches

Helicodiceros muscivorus (L.f.) Engl-

spathe grande, violet livide et velue à l’intérieur, spadice égalant les trois quarts de la spathe, à massue cylindracée d’un pourpre noir entièrement garnie de longs filaments

Écologie : Lieux arides et boisés de la Corse et des petites iles voisines.

Echium plantagineum L.

La Vipérine à feuilles de plantain

Écologie : Lieux sablonneux du Midi et du Sud-Ouest jusqu’à la Vendée ; Corse.

Biscutella didyma L.

Une biscutelle Corse

Paragymnopteris marantae (L.) K.H.Shing

La Doradille de Maranta ou le Cheilanthès de Maranta

Paragymnopteris marantae (L.) K.H.Shing

Présence d’écailles d’abord blanchâtres, puis roussâtres, cachant les fructifications sur la face inférieure du limbe