Col de Menée

Randonnée à partir du Col de Menée

Randonnée à partir du Col de Menée

20 juin 2015.

Après que Michel et Marie-Ange aient rejoint notre petit groupe au gite, à Archiane, nous prenons la direction du Col de Menée qui met en relation les départements de la Drôme et de l’Isère.

Depuis le parking, juste avant le tunnel, nous prenons le large chemin qui monte progressivement en direction du Col de Jaboui. Dès le départ, quelques pieds de

Bupleurum falcatum L.

Bupleurum falcatum L.

Bupleurum falcatum L.

puis nous rencontrons Coristospermum ferulaceum (All.) Reduron, Charpin-Pimenov au feuillage si particulier et qui pousse dans les éboulis rocheux et pâturages des hautes montagnes : chaîne du Jura ; Savoie, Hautes-Alpes, Basses-Alpes, Alpes-Maritimes.

Coristospermum-ferulaceum-(All.)-Reduron,-Charpin-&-Pimenov

Coristospermum-ferulaceum-(All.)-Reduron,-Charpin-&-Pimenov

Coristospermum-ferulaceum-(All.)-Reduron,-Charpin-&-Pimenov

Coristospermum-ferulaceum-(All.)-Reduron,-Charpin-&-Pimenov

Carduus defloratus L., le chardon à pédoncule nu a été rencontré régulièrement durant toute la semaine passée dans le Diois et qui pousse habituellement dans les bois et pâturages des montagnes : Jura, Bourgogne, Bugey, Savoie, Haute-Savoie, Dauphiné, Alpes-Maritimes, Pyrénées.

Carduus defloratus L.

Carduus defloratus L.

Erysimum ochroleucum (Schleich.) DC pousse dans les rocailles des hautes montagnes ; Jura ; Bugey ; Alpes ; mont Ventoux; Corbières et Pyrénées.

Erysimum-ochroleucum-(Schleich.)-DC.

Erysimum-ochroleucum-(Schleich.)-DC.

Erysimum-ochroleucum-(Schleich.)-DC.

Erysimum-ochroleucum-(Schleich.)-DC.

Antirrhinum majus L. se rencontre sur les rochers et côteaux arides du Midi, jusque dans la Lozère et l’Aveyron ; naturalisé sur les vieux murs çà et là. Ses fleurs peuvent aussi être de couleur purpurine.

Antirrhinum majus L.

Antirrhinum majus L.

Antirrhinum majus L.

Antirrhinum majus L.

La Scutellaire des Alpes (Scutellaria alpina L.) est une lamiacée des rochers et rocailles des hautes montagnes calcaires : Alpes ; Côte-d’Or, Cévennes ; Pyrénées. Nous l’avons rencontrée à plusieurs reprises également.

Scutellaria alpina L.

Scutellaria alpina L.

L’entomofaune du Vercors sud-oriental présente de très beaux sujets peu habituels ⇓

Insecte inconnu

Insecte inconnu

Trifolium rubens L. se caractérise par des fleurs rouges, de 12-15 mm de long, dressées, très nombreuses, en grosses têtes oblongues-cylindriques, terminales, souvent géminées et pédonculées. On le rencontre un peu partout en France dans les bois et coteaux calcaires.

Trifolium rubens L.

Trifolium rubens L.

Un magnifique rosier, au feuillage glauque et aux fleurs roses, a été photographié en bordure de chemin. Selon toute vraisemblance, il doit s’agir de Rosa ferruginea Vill.

Rosa ferruginea Vill.

Rosa ferruginea Vill.

Rosa ferruginea Vill.

Rosa ferruginea Vill.

Linum tenuifolium L. qui pousse sur les côteaux et pelouses sèches des terrains calcaires, dans presque toute la France.

Linum tenuifolium L.

Linum tenuifolium L.

Thalictrum minus L.  Fréquent sur les côteaux, bois, champs, dans presque toute la France.

Thalictrum-minus-L.

Thalictrum-minus-L.

Thalictrum-minus-L.

Thalictrum-minus-L.

Galium odoratum (L.) Scop. précédemment dénommé Asperula odorata L., se rencontre dans les bois frais de presque toute la France sauf la région méditerranéenne.

Galium-odoratum-(L.)-Scop.

Galium-odoratum-(L.)-Scop.

Cardamine heptaphylla (Vill.) O. E. Schulz qui fréquente les bois des montagnes, dans une grande partie de la France ; nul dans l’Ouest et le Nord, rare dans le Midi.

Cardamine-heptaphylla-(Vill.)-O.E.Schulz

Cardamine-heptaphylla-(Vill.)-O.E.Schulz

Saxifraga rotundifolia L. se rencontre dans les bois et lieux frais des hautes montagnes : Jura ; Alpes ; Forez, Auvergne, Cévennes ; Corbières et Pyrénées ; Corse. On le connait, près de chez nous, dans les Monts du Forez, dans le Massif du Mézenc…

Saxifraga-rotundifolia-L.

Saxifraga-rotundifolia-L.

Traunsteinera-globosa-(L.)-Rchb. se rencontre dans les pâturages des hautes montagnes : Vosges ; Jura ; Alpes ; Hautes-Cévennes et Auvergne ; Pyrénées. Le genre Traunsteinera est monospécifique;

Traunsteinera-globosa-(L.)-Rchb.

Traunsteinera-globosa-(L.)-Rchb.

Paradisea-liliastrum-(L.)-Bertol. Une magnifique fleur qu’on ne présente plus…

Paradisea-liliastrum-(L.)-Bertol.

Paradisea-liliastrum-(L.)-Bertol.

Anemone-alpina-subsp.-alpina l’anémone des Alpes, se rencontre dans les rochers et pâturages des hautes montagnes : Vosges ; Jura ; Alpes ; Auvergne ; Pyrénées ; Corse

Anemone-alpina-subsp.-alpina

Anemone-alpina-subsp.-alpina

puis nous parvenons sur la Crête de Jiboui et avons un point de vue, à l’ouest, sur la Montagne de Belle Motte.

_IGP2220Le paysage y est somptueux…

_IGP2228_IGP2229A 1760 m, la flore est abondante sur une pelouse caillouteuse :

Pedicularis-gyroflexa-Vill. Pâturages et bois des hautes montagnes des Alpes : Isère, Savoie, Hautes-Alpes, Basses-Alpes, Alpes-Maritimes uniquement

Pedicularis-gyroflexa-Vill.

Pedicularis-gyroflexa-Vill.

Autre Pediculaire : Pedicularis-tuberosa-L tout comme le précédent, il se trouve dans les pâturages des hautes montagnes : Alpes de la Savoie, du Dauphiné, de la Provence ; et dans les Pyrénées, où il est rare.

Pedicularis-tuberosa-L.

Pedicularis-tuberosa-L.

Dans les anfractuosités se cache le tout petit Sedum atratum L. C’est un sedum specifique des rochers et éboulis des hautes montagnes : Jura ; Alpes ; Pyrénées.

Sedum atratum L.

Sedum atratum L.

le Myosotis alpestris, la Minuartia verna et, naturellement, les magnifiques Andosace villosa L.  qui prospère sur les rochers et pelouses sèches des hautes montagnes calcaires : Jura; Alpes, jusqu’au Ventoux ; Pyrénées.

Androsace villosa L.

Androsace villosa L.

Juste à côté, toujours sur cette crête calcaire, Arenaria ciliata L. qui pousse sur les pelouses rocailleuses des hautes montagnes calcaires : Jura ; Alpes de la Savoie, du Dauphiné, de la Provence ; Hautes-Corbières et Pyrénées.

Arenaria multicaulis L.

Arenaria multicaulis L.

Arenaria multicaulis L.

Arenaria multicaulis L.

Arenaria multicaulis L.

Arenaria multicaulis L.

Un peu plus bas, en redescendant une belle touffe de Phyteuma orbiculare L. des pelouses et côteaux secs, surtout calcaires, dans presque toute la France ; nul dans la plaine méditerranéenne.

Phyteuma orbiculare L.

Phyteuma orbiculare L.

puis, colonisant un pierrier, les inévitable Valeriana montana L. des bois et rochers humides des montagnes : Jura et Bugey ; Alpes de la Savoie, du Dauphiné, de la Provence ; Hautes-Corbières et Pyrénées ; Corse.

Valeriana montana L.

Valeriana montana L.

D’autres taxons ont été rencontrés et, pour certains, photographiés durant cette randonnée (par ordre d’apparition) :

Laserpitium gallicum,
Tanacetum corymbosum
Bupleurum falcatum,
Cytisophyllum sessilifolium,
Atropa belladonna,
scrophularia canina,
Pinus mugo ssp uncinata,
Adenostyles alpina,
Veronica teucrium,
Ranunculus tuberosus,
Polygala alpestris,
Acteae spicata,
Rumex arifolius,
Valeriana montana,
Linaria supina,
Gentianella campestris.

Une réponse à “Col de Menée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*