2004 Autriche 2

Le 13 juillet: aujourd’hui, c’est une piste, qu’à pied, nous empruntons, pour rejoindre le Speikkogel. Presque au sommet, en certains endroits, de curieuses plaques de sortes de lichens d’un blanc pur, recouvrent le sol : Thamnolia vermicularis, nous apprend Gérard. Et, tout près, des feuilles courtes, serrées et bien vertes forment des parterres joliment ourlés de grandes fleurs acaules, d’un rose soutenu, Saponaria pumila. Toujours plus haut nous grimpons, jusqu’à ce que l’orage nous chasse de ces hauteurs et nous oblige à rentrer plus tôt que prévu à Pirkdorfer See. On a noté aussi : Campanula alpina, Cirsium waldsteinii, Heracleum sp, Juncus trifidus, Primula minima, Veronica bellidioides.

Excursion au Speikkogel

Lilia au Speikkogel

Thamnolia vermicularis

Thamnolia vermicularis

Saponaria pumilio

Saponaria pumilio

Saponaria pumilio

Au Speikkogel : Herakleum sp

Au Speikkogel : Herakleum sp

Cirsium waldsteinii

Cirsium waldsteinii

Campanula alpina

Juncus trifidus

Veronica bellidioides

Le 14 juillet : nous fêtons ce jour mémorable par une excursion botanique à la Petzen. Faisant partie des Karawanken, la Petzen est toute proche de Pirkdorfer See et on l’atteint aisément grâce à un téléphérique que nous empruntons. A l’arrivée, une jolie et récente chapelle nous accueille. Et nous voici maintenant grimpant, observant, herborisant. Le paysage est varié : là des forêts de mélèzes, ici des petites étendues de Pinus mugo, ailleurs des sous-bois d’autres conifères colonisés par l’Helleborus niger, lequel doit former en fin d’hiver, de fabuleux tapis de fleurs roses ou blanches. Mais au bout de quelques heures, il nous faut, hélas, déjà revenir malgré le beau temps et la flore plutôt riche.Voici donc quelques-unes des espèces, deci, delà, rencontrées : Achillea clavennae, Adenostyles glabra, Androsacea villosa, Anemone baldensis, Aquilegia nigricans, Cirsium carniolicum, Doronicum grandiflorum, Dryopteris villarsii, Epipogium aphyllum, Eritrichium nanum, Gentiana clusii, pannonica et verna subsp brachyphylla, Homogyne discolor et sylvestris, Hutchinsia alpina, Lamium orvala, Leontopodium alpinum, Linaria alpina, Linnaea borealis, Myrrhis odorata, Papaver kerneri, Pedicularis rostratocapitata, Primula elatior, Ranunculus hybridus, Rhamnus hybrida, Rumex scutatus, Saxifraga hostii, Senecio abrotanifolius, Valeriana montana.

Au pied du téléphérique de la Petzen

Au pied du téléphérique

Chapelle de la Petzen

G. et F. Cadel et Lilia à la Petzen

Lilia et Françoise à la Petzen

La Petzen

La Petzen

La Petzen

La Petzen et vue sur la Slovénie

Helleborus niger à la Petzen

Helleborus niger

Helleborus niger

Achillea clavennae

Adenostyles glabra

Androsace villosa

Epipogium aphyllum

Epipogium aphyllum

Eritrichium nanum

Gentiana clusii

Gentiana verna ssp brachyphylla

Homogyne discolor

Hutchinsia alpina

Leontopodium alpinum

Linaria alpina

Linnaea borealis

Myrrhis odorata

Pedicularis rostrato capitata

Primula elatior

Primula elatior

Ranunculus hybridus

Rumex scutatus

Saxifraga hostii

Senecio abrotanifolius

Valeriana montana

Le 15 juillet, avant de quitter définitivement Pirkdorfer See, un petit tour dans les parages, va nous permettre de voir un curieux Prunus fructifié , peut-être Prunus serotina introduit d’Amérique du Nord, ainsi qu’une ronce aux feuilles simples et aux fleurs d’un rose profond, Rubus odorus, originaire du Canada. Après quoi nous nous mettons en route jusqu’à Braz où nous prenons pension.

Prunus serotina

Rubus odorus

(suite)