Juillet 2003 Pyrénées centrales (2)

En ce vendredi 18 juillet, c’est à Escalona en Aragon que nous nous éveillons. De là, peu après, nous partons visiter et explorer le Parc National d’Ordessa. Et nous voici dans la large vallée de la Cinca où du relevé établi nous notons : Achnatherum calamagrostis, Bromus hordeaceus, Bupleurum falcatum, Cephalaria leucantha, Chaenorrhinum origanifolium, Cirsium vulgare, Colutea arborescens, Eupatoria cannabina, Geranium pusillum, Lavandula angustifolia subsp pyrenaica, Melica ciliata, Prunella grandiflora, Saxifraga aizoides et longifolia.

Bupleurum falcatum

Cirsium vulgare

Colutea arborescens

Geranium pusillum

Melica ciliata

Prunella grandiflora

Saxifraga aizoides

Puis c’est le lac de barrage de Javierre qui nous livre une quarantaine d’espèces dont les suivantes : Angelica sylvestris, Arenaria leptoclados, Brachypodium sylvaticum, Cuscuta epithymum, Fraxinus angustifolia subsp oxycarpa, Mentha longifolia, Plantago media, Ranunculus trichophyllus, Satureja montana, Teucrium botrys et pyrenaicum.

Barrage de Javierre

Angelica sylvestris

Plantago media

Ranunculus trichophyllus

Ranunculus trichophyllus

Teucrium botrys

Teucrium pyrenaicum

Nous poursuivons dans la vallée de la Pineta où nous parvenons à un cul de sac où se niche le Parador du Monte Perdido. La piste que nous devions emprunter étant abandonnée et impraticable, nous optons pour un circuit pédestre par le sentier de la Madona au Chou-Fleur. Parcours rude, difficile, encombré de troncs d’arbres morts mais qui nous conduit à une piste accessible aux voitures de service. Et de là, long retour par un large chemin duquel nous pouvons admirer de multiples cascades. Presque en fin de parcours, nous ne pouvons moins faire que d’observer les effets dévastateurs d’une subite et probablement récente chute d’eau. Et nous arrivons enfin sur le parking où Paul, à l’ombre, patiemment nous attend. Pour clore cette journée, nous présentons les espèces retenues de la liste établie au cours de la balade, tant sur le mauvais sentier que sur le bon chemin. Du sentier de la Madone, voici : Acinos alpinus, Asphodelus albus, Eryngium bourgati, Fagus sylvatica, Iris latifolia, Lonicera alpigena, Poa nemoralis, Prunus avium, Ramonda myconi, Seseli libanotis, Verbascum nigrum.

Acinos alpinus

Asphodelus albus

Eryngium bourgatii

Lonicera alpigena

Ramonda myconi

Seseli libanotis

Verbascum nigrum

Et du large chemin : Angelica razulii, Arabis turrita, Asperula cynanchica, Astrantia major, Atropa belladona, Bartsia alpina, Campanula rapunculoides, Carex flava, Centaurium erythraea, Cytisophyllum sessilifolium, Digitalis lutea, Hypericum montanum et nummularium, Laserpitium latifolium et siler, Linum viscosum, Malva moschata, Ononis fruticosa, Pimpinella saxifraga, Polygonatum odoratum, Potentilla alchemilloides, Pulmonaria longifolia, Sedum rupestre, Sideritis hyssopifolia, Stachys alopecuros, Tofieldia calyculata, Veronica ponae, Viola biflora.

Lors de la montée de la Madona au Chou-Fleur

Polypores sur arbre mort

Cascade de la piste de la Pineta

Cascade vue de plus près

Cascade de la Pineta

Près d’une des cascades

Henri et Lilia à la Pineta

Astrantia major

Atropa belladona

Bartsia alpina

Centaurium erythraea

Cytisophyllum sessilifolium

Digitalis lutea

Laserpitium latifolium

Vue partielle d’une des cascades

Laserpitium siler

Linum viscosum

Malva moschata

Ononis fruticosa

Pulmonaria affinis

Sedum rupestre

Tofieldia calyculata

Viola biflora

Vue sur les cascades du cirque du Monte Perdido

La Pineta : Au-dessus du Parador

(suite)