2000 Alpes italiennes 2

Jeudi 20 au matin, nous délaissons Olivone et bientôt la Suisse et c’est ainsi qu’en début d’après-midi nous entrons dans Bergame, où dans la Cita Alta, nous avons projeté de visiter le jardin botanique Lorenzo Rota. Ce jardin est petit mais bien conçu. Il présente de nombreuses espèces, tout d’abord celles de Lombardie, ensuite quelques autres de différentes parties du monde. D’ailleurs un de ses buts est d’essayer d’introduire des espèces en voie de disparition. Le jardin réunit en effet des conditions climatiques idéales pour la culture de plantes de divers horizons. Avant de partir, nous discutons avec le jardinier responsable à qui nous apprenons que nous avons l’intention d’explorer le Pic Arera. Aussitôt il réalise le croquis de la sente où nous pourrons observer les espèces intéressantes qu’il y a vues dimanche dernier. Grand merci à ce jardinier si compétant et si gentil ! Départ maintenant et, sans tarder, nous quittons Bergame. Dans la ville basse où nous nous trouvons actuellement, difficile de trouver la direction d’Oltre il Colle où l’hôtel est retenu. Heureusement un agent de la circulation auquel nous nous adressons, nous conseille de tourner à gauche puis de toujours suivre l’indication Val Brembana. Enfin… nous nous élevons dans la montagne et parvenons à la petite station de vacances où nous passerons deux nuits.

M. et Mme Teissier dans le jardin de Bergame

Jardin botanique de Bergame

Jardin botanique de Bergame

Jardin botanique de Bergame

Vendredi 21, direction Zambla puis Plassa à 1150 mètres d’altitude. D’après « 200 randonnées botaniques dans les Alpes », un télésiège devrait nous conduire à Campana 2000 d’où part le sentier des fleurs. Mais hélas, celui-ci ne fonctionnant plus, il nous faut, à pied, rejoindre le lieu d’herborisation, la piste étant interdite aux voitures… sauf à celle de la gardienne du refuge qui accueillera dans la sienne quatre d’entre nous. Et nous voici bientôt sans fatigue, au refuge où à proximité commence notre prospection sur le sentier qui s’étire parmi pierriers, éboulis, tout en traversant l’immense pente abrupte. La flore y est riche en espèces calcicoles, tant le substrat contient de dolomie, de calcaire, de marnes. Voici donc une vingtaine de plantes aperçues, extraites d’une bonne cinquantaine relevée, des alpines les plus connues aux endémiques les plus rares. Achillea clavennae, Allium insubricum, Aquilegia einseleana, Asperula aristata, Athamantha cretensis, Galium montis-arerae, Gentiana utriculosa, Globularia nudicaulis, Leontopodium alpinum, Minuartia austriaca et grignensis, Parnassia palustris, Pedicularis gyroflexa et rostrato-capitata, Potentilla nitida, Salix waldsteiniana, Silene elisabethae, Viola dubyana. Enfin à notre retour au refuge voici qu’arrivent nos compagnons. Dès leur arrivée, pique-nique sur un replat herbeux et fleuri. Celui-ci terminé, Françoise, avec le groupe pédestre du matin, s’en retourne au sentier, tandis que Monique, Marcel et moi-même allons au refuge où tout en sirotant un café, nous feuilletons de magnifiques livres sur la flore des montagnes. Le groupe reconstitué, retour pour tous par la piste et observations et photographies de plantes intéressantes par exemple : Saxifraga aizoides voisinant avec Saxifraga aphylla et surtout parmi la caillasse, l’admirable Campanula raineri. Plus bas, ce sont de vastes étendues de Senecio cordatus, actuellement Jacobaea alpina bien rare chez nous en Haute-Savoie. Puis bientôt nous retrouvons les voitures qui nous permettent de rejoindre Oltre il Colle.

Le 4X4 de Patricia, gardienne du refuge

Pizzo Arera : sentier des fleurs

Vue depuis le sentier des fleurs

Achillea clavennae

Allium insubricum

Aquilegia einseleana

Athamanta cretensis

Globularia nudicaulis

Minuartia austriaca

Pedicularis gyroflexa

Potentilla nitida

Viola dubyana

Gérard, Victoria, Lilia, Michèle, Françoise sur le sentier Arera

Campanula raineri

Samedi 22, quittant définitivement Oltre il Colle, les voitures s’engagent alors et roulent sur de jolies petites routes de montagne traversant de riantes agglomérations. Et nous voici à San Simone dominé par le Mont Pegherolo ainsi que par le Mont Cadelle au nom homonyme de celui de nos amis grenoblois. Au-delà de San Simone une piste nous conduit à un refuge-hôtel situé à 1800 m d’altitude. De là nous pouvons atteindre le col de San Simone, à 2175 mètres. Il est déjà 10 h 45 lorsque nous quittons les voitures afin d’effectuer la petite ascension de quelque 400 mètres. Nous décidons donc de n’herboriser qu’à la descente. Voici parmi les 75 espèces relevées lors de cette excursion, celles que nous vous présentons : Adenostyles glabra, Allium insubricum, Allosorus crispus, Alnus viridis, Bupleurum petraeum, Campanula raineri, Carex nigra, Cerastium latifolium, Daphne mezereum, Doronicum grandiflorum, Gentiana purpurea et utriculosa, Gnaphalium norvegicum, Hedysarum hedysaroides, Horminum pyrenaicum, Hutchinsia alpina, Molopospermum peloponesiacum, Pedicularis adscendens, Peucedanum ostruthium, Potentilla caulescens et nitida, Rhaponticum scariosum, Rhododendron ferrugineum, Saxifraga caesia et hostii, Senecio abrotanifolius, Tofieldia calyculata, Veronica alpina. Il est tard lorsque nous gagnons le refuge où nous nous restaurons. Vers les 15 heures, on peut nous voir retraversant, par la piste, la mégaphorbiaie où abondent Mulgedia alpina, Adenostyles alpina, Cirsium montanum, Senecio cordatus, etc. Puis en sens inverse nous reprenons la route de San Pellegrino Terme et retrouvons celle de Brembana. A partir de là il convient d’être très attentifs car continuellement il nous faut prendre une autre direction. Enfin nous parvenons à notre nouveau lieu de séjour Mezzolago où notre hôtel se niche au bord du joli lac Idro. A peine avons-nous le temps de nous installer qu’il nous faut aller dîner.

De Pegherolo : vue sur la montagne

Carex nigra

Cerastium latifolium

Daphne mezereum

Doronicum grandiflorum

Gentiana purpurea

Gentiana utriculosa

Hedysarum hedysaroides

Molopospermum peloponnesiacum

Pedicularis adscendens

Galle sur Rhododendron ferrugineum

Saxifraga caesia

Saxifraga hostii

Senecio cordatus

Dans les parages de Passo Croce Domini

A Mezzolago le lac Idro

Le lac vu de notre hôtel

Le lac vu de Mezzolago

(suite)