1997 Bretagne

Voyage au pays d’Armor du 06 au 09 avril 1997, 13 participants.

Pourquoi une session si précoce en Bretagne ?… Dans l’espoir de pouvoir admirer aux Glénans, un narcisse endémique d’une de ces îles, Narcissus triandrus subsp capax. Nous en profiterons aussi pour aller faire une visite au CBNB dont Gérard C. nous a fait grand éloge.

Dimanche 6 avril, à 11 h 30, à Fouesnant, nous nous retrouvons donc 13 à « l’Orée du Bois » où des chambres nous sont attribuées. Puis départ pour la Pointe de Mousterlin où une trentaine de plantes sont notées dont Allium triquetrum, Asplenium scolopendrium, Cochlearia danica, Eryngium maritimum, Honckenia peploides, Matthiola sinuata, Obione portulacoides, Oenanthe crocata, Silene vulgaris subsp maritima, Scrophularia aquatica, Ulex europaea. Puis nous filons vers la Forêt-Fouesnant. Dans les jardins des belles propriétés, fleurs et arbustes se laissent admirer tel Grevillea juniperina de la famille des proteacées et originaire d’Australie.

L’océan au sud de Fouesnant

Asplenium scolopendrium

Cochlearia danica

Eryngium maritimum

Honckenia peploides

Matthiola sinuata

Silene vulgaris subsp maritima

Grevillea juniperina

Lundi 7 avril, au matin, nous allons à Cap Coz découvert à marée basse. Là herborisation qui procure une bonne quinzaine d’espèces dont certaines vues la veille. Voici cependant : Armeria maritima, Beta maritima, Calystegia soldanella, Crithmum maritimum, Lycium barbarum. Plus loin, à l’extrémité de la pointe de Cap Coz, nous établissons un second relevé donnant quelques autres espèces telles Allium ampeloprasum, Anthriscus caucalis, Carex pendula, Cochlearia anglica, Erophila verna, Geranium ciconium et dissectum, Honckenia peploides, Iris foetidissima, Nigella damascena, Pentaglottis sempervirens, Umbilicus rupestris, Veronica polita. Aux portes de Brest nous voici maintenant, admirant le très beau parc paysager du CBNB. Là, Loïc, comme convenu antérieurement, nous accueille très chaleureusement. Il nous fait visiter tout d’abord les quatre serres présentant différents milieux exotiques où se trouvent 95% des plantes menacées de disparition ou même déjà éteintes dans la nature. Voici quelques mots sur seulement quelques-unes d’entre elles.

Asparagus fallax : asperge originaire des Canaries.

Limonium dendroides : elle aussi originaire des Canaries où il ne reste que neuf pieds.

Protea cynaroides : très rare protéacée emblématique d’Afrique du Sud.

Cylindrocline commersonii : astéracée originaire de l’île Maurice où il ne reste plus qu’une quarantaine d’individus.

Dicksonia antarctica : fougère arborescente relicte des hautes montagnes tropicales, assez rare dans son pays d’origine alors qu’elle est commune en culture.

Marniera chrysocardium : cactée épiphyte dédiée à feu le PDG de la firme Marnier-Lapostolle, en hommage à sa création dans le Midi, de jardins où prospèrent bien des plantes tropicales.

Passiflora amethistea : liane du Brésil à jolies feuilles trilobées et à fleurs violacées à grands pétales elliptiques.

Outre la visite de ces serres, nous pouvons compulser aussi des panneaux à vocation pédagogique, puis nous sommes invités à parcourir le parc où sous le soleil printanier miroite le lac et où un petit ruisseau serpente dans les vertes pelouses. Après quoi Loic nous emmène aux bâtiments administratifs où il nous offre le relevé général de l’île des Glénans que demain nous devons visiter afin d’y voir le fameux narcisse, relevé établi par messieurs Balengreau et Bioret. Maintenant, la visite terminée, il nous faut rentrer à Fouesnant, à 80 kilomètres de Brest, mais comme il n’est pas très tard, certains iront visiter ou revisiter l’abbaye de Daoulas datant du 12e siècle.

Anthriscus caucalis

Calystegia soldanella

Crithmum maritimum

Erophylla verna

Geranium dissectum

Iris foetidissima

Pentaglottis sempervirens

Protea cynaroides

A Daoulas

Plougastel Daoulas : Ancienne porte de l’abbaye

Daoulas : l’église

A Daoulas : le cimetière

Mardi 8 avril, comme il fait toujours très beau, nous projetons une balade-herborisation près de Fouesnant vers les étangs et le bois de Benfoulic. Le chemin des marais qu’on emprunte est ombragé et abrité, sa végétation intéressante. Nous avons donc l’occasion de dresser une assez longue liste de laquelle nous présentons : Allium ursinum, Blechnum spicant, Bromus sterilis, Cardamine flexuosa, Carex caryophyllea, Euphorbia amygdaloides, Hyacinthoides non-scripta Lamium galeobdolon, Melica uniflora, Oenanthe crocata, Polygonatum multiflorum, Rubia peregrina, Sanicula europaea, Dioscorea communis, Tussilago farfara, Ilex acutifolium, Veronica montana, Vinca major et minor, Viola reichenbachiana. Mais songeons tout de même qu’il ne s’agit pas de rater le bateau qui doit nous conduire à l’île Saint-Nicolas de Glénans. Pour accorder tout un chacun, rendez-vous est donné à l’embarcadère de Beg-Meil. Là, quelques-uns d’entre nous assistent au naufrage d’une barque de pêche, heureusement sans victime. Mais voilà notre bateau qui de Bénodet arrive et doit en une heure, nous conduire à Saint-Nicolas. Nous y voici, en vitesse nous débarquons et au pas de charge nous accomplissons le petit tour prévu et guidé afin de pouvoir admirer le narcisse. Hélas ! Tout juste le temps de le photographier et d’apercevoir quelques autres plantes qui sont Hyacinthoides non-scripta, Omphalodes littoralis et Smyrnium olusatrum… Le croiriez-vous, il nous faut même courir pour pouvoir embarquer à temps ! Là se termine notre court séjour breton. Demain nous reprendrons la route du retour, satisfaits d’avoir pu admirer le rarissime narcisse.

Beg Meil

Beg Meil : près du port

Plage de Beg Meil

Allium ursinum

Anisantha (ex Bromus) sterilis

Blechnum spicant

Dioscorea (ex Tamus) communis

Hyacinthoides non scripta

Ilex aquifolium

Lamium galeobdolon

Rubia peregrina

Polygonatum multiflorum

Sanicula europaea

Tussilago farfara

Vinca major

Vinca minor

Narcissus triandrus subsp capax

Omphalodes littoralis

Smyrnium olusatrum

(suite)