Historique du club Botanistes Ligériens

Centre de Loisirs et de Vacances de la Palle (CLV)

Comme il m’a été demandé de faire l’historique du club Botanistes Ligériens, il faut avant tout, pour cela, revenir en arrière de sa création.

Je faisais partie, depuis quelques années, de la Société de Sciences Naturelles de Saint-Étienne. Or, en 1978 je crois, l’animateur de la section botanique me dit un jour, qu’ il allait devoir abandonner la responsabilité de ce groupe, son nouveau travail l’obligeant à s’installer au Creusot. Lui demandant qui allait le remplacer, sa réponse tomba : « vous ». Perplexe, je refusai net, mais finalement devant son insistance et sa persuasion, j’acceptai et m’occupai de ce groupe pendant quatre ans environ. Mais ne me sentant pas à l’aise, je donnai ma démission après avoir toutefois recherché et trouvé une remplaçante.

C’est alors que germa en mon esprit l’idée de créer un club botanique dont feraient partie les personnes désireuses de me suivre. Mais pour cela il me fallait trouver un local, de surcroît, gratuit. Fort heureusement, mon fils m’emmena voir une connaissance, Monsieur Beaux, alors directeur d’un centre de loisirs et de vacances à Saint-Étienne. Celui-ci accepta avec plaisir ma requête. Je lui parlai alors de créer une association grâce à laquelle nous pourrions obtenir des subsides. « Inutile » me dit-il, « vous serez une section du CLV et en tant que telle vous recevrez des subventions. » Celles-ci nous permirent :

1- d’acquérir des livres de botanique pour une bibliothèque

2- d’organiser une exposition annuelle de fleurs dans divers sites tels que le hall de l’hôtel de ville à Saint-Étienne, Rochetaillée, la Jasserie du Pilat, le château de Saint-Victor et dans le nouveau bâtiment du CLV…

1990 30 Expo 90 au CLV du 28 5 au 2 6

Exposition de 1990 au CLV

1990 37 Fleurs et dessins

Exposition botanique au CLV 1990

Exposition de 1992 à Bellegarde-en-Forez

Exposition de 1992 à Bellegarde-en-Forez

3- d’éditer à partir de 1983 un bulletin paraissant trois fois par an. Pendant des années, c’est mon époux qui se chargea de la saisie. Quant à l’impression et à l’assemblage, ils étaient réalisés par le CLV. Ainsi 61 numéros parurent jusqu’en 2003.

4- de préparer des sorties, des sessions, des voyages botaniques. Pour certaines herborisations, le directeur nous proposa même le minibus du centre.

C’est dire si nous pouvons être reconnaissants à Monsieur Beaux pour tous ces bienfaits !

D’autre part, certains membres ont pu participer à certaines activités du CBNMC et c’est ainsi que lors d’une réunion à Chavagnac-Lafayette, son siège,ils ont eu le plaisir de faire la connaissance de Francis Hallé. Pour le dit CBNMC, quelques-uns d’entre nous ont effectué de nombreux relevés floristiques tant dans la Haute-Loire que par la suite dans la Loire.

Deux ou trois d’ entre nous ont aussi assisté à des réunions du CREN, de Natura 2000 et autres.

De plus, avec la Société Linnéenne de Lyon et l’ex-section grenobloise de la SAJA nous avons effectué des sorties botaniques et animé quelques réunions.

Depuis une dizaine d’années environ, ayant abandonné la responsabilité de la section botanique du CLV, celle-ci continue de fonctionner sans problème, mais d’une manière différente, la technologie ayant apporté quelques changements. Quoi qu’il en soit, le groupe, désormais animé par Michel Viallon, Michèle Saumet, Gaby Bergeron et Victoria Rullière, continue à intéresser une bonne quinzaine d’adhérents. En outre il convient tout particulièrement de citer et remercier Jean-Jacques Houdré, créateur de notre site internet.